Commune II: Les bonnes œuvres de l’Honorable Karim Keita

Soucieux du bien-être de son prochain, le président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale vient toujours en aide aux personnes en nécessité de sa circonscription électorale et pour l’assainissement de cette Commune du District de Bamako

Ainsi, pour le Hadj 2017, l’élu de la commune II l’honorable Karim Keïta a envoyé 14 personnes à la Mecque, le  lieu saint de la religion du prophète Mohamet (PSL) pour  accomplir  le 5ème pilier de l’Islam. Très sensible  au handicap humain, l’honorable a pensé à la réinsertion socio-économique des sourds muets en les formant en électricité, plomberie et en carrelage. Lesquelles formations ont été accompagnées par un don de kits. Egalement sensible à la cause féminine,  il a œuvré pour la formation des groupements de femmes de Quinzambougou en teinture, en savonnerie et en transformation des produits agroalimentaire.

A titre de rappel, le député Karim Keita, a diligenté la formation de plus d’une cinquantaine de filles handicapées en coiffure et esthétique. Cette  formation intervient après la donation de cinq kits  à leurs groupements.  Aussi, l’élu a permis de  réhabiliter  les  classes de la première année à la sixième année à Niaréla, tout en contribuant  également au  badigeonnage de tout le périmètre de l’école de Niaréla. A ces bonnes œuvres, le fils du président vu aujourd’hui d’un mauvais d’œil par certains, a financièrement contribué à doter le site de l’Artisanat et de Ngolonina d’un forage d’eau potable ; au bitumage de certaines rues du quartier Hippodrome de Bamako et à l’installation de panneaux solaires à la mosquée de Bagadadji.

Egalement à l’actif de l’Honorable Karim Keita, un château d’eau à Ngomi et à Konebougou etc. Président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale, il a aussi lancé une opération de curage des caniveaux à Missira et une voie de Niarela, des caniveaux aux alentours de l’école Mamadou Diarra de Médine, l’installation de lampadaires en cours toujours aux alentours de l’école de Médina coura. L’honorable  a remis gracieusement 15 motos aux handicapés, des amplificateurs et un micro à une mosquées dans chacun des quartiers de la commune. Dans la même dynamique, au mois de Ramadan, il organisait la rupture du jeûne (sountigué) dans les différentes mosquées de  la commune II. Et lui-même, malgré un agenda très souvent chargé, observait régulièrement la rupture du jeûne avec les fidèles, à laquelle il contribuait avec 500 plats par jour.

Diakalia M Dembélé

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :