Karim Keïta: Le combattant citoyen

Le Mali compte nombre de jeunes gens brillants dont l’influence ne cesse de croître, au-delà des frontières du pays. Voici quelques portraits de cette nouvelle génération de leaders africains, décomplexés et engagés pour le développement du continent.

Karim Keïta donne de la voix sur tous les fronts, pour trouver une sortie de crise au Mali. Karim Keïta a inscrit ses actions dans l’amélioration des moyens des forces armées et de sécurité, et en faveur des couches vulnérables du pays.

Elu en Commune II du district sous la bannière du Rassemblement pour le Mali (RPM), Karim Keïta a placé son mandat sous l’action citoyenne.

Arrivé à l’Assemblée nationale, le jeune député a séduit ses pairs qui n’ont pas hésité à lui confier la présidence de la stratégique Commission défense et sécurité. Et l’élu a pu rapidement mesurer la portée d’une telle charge, qui non seulement comprend le contrôle de l’action gouvernementale, mais qui également est force de propositions en faveur des forces armées et de sécurité.

Sur ce terrain, il faut de l’audace et de l’abnégation pour être à la hauteur de mission, l’armée faisant face à une menace permanente liée à l’activité terroriste dans certaines zones du pays. Karim Keïta s’est lancé dans une véritable course contre la montre et fait le tour du monde en participant aux salons, conférences et colloques dédiés à l’armement militaire, pour apporter sa contribution à l’effort du gouvernement.

Allié franc des Forces armées et de sécurité du Mali (FAMA), au regard de son statut de président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Karim Keïta utilise la concertation comme baromètre. Au besoin, des séances d’écoute sont organisées avec les Ministres de la Sécurité et de la Défense, et un certain nombre de députés. Cette démarche permet de mettre au même niveau d’information les élus et les gouvernants, pour la recherche de solutions durables au bénéfice des forces armées et de sécurité, dans le but de retrouver un climat de stabilité définitif.

Pour être plus au fait des conditions de vie et de travail des militaires, Karim Keïta organise souvent des rencontres avec la hiérarchie et effectue des visites régulières sur le terrain. Aux premières heures de l’attaque du camp de regroupement du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) à Gao, il s’est illustré par sa promptitude à apporter du réconfort aux victimes. Et en plus d’effectuer urgemment un déplacement sur le lieu du drame, il a tenu à accompagner le Ministre de tutelle durant toute la période d’évacuation des blessés sur Bamako. Dans l’histoire la Commission défense de l’hémicycle, un président avait rarement manifesté un tel intérêt pour l’armée.

Par Emilia Villard © DR

 

===

Retrouvez cet article en intégralité dans L’essentiel des relations internationales N° 69Acheter le N°

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :